Chikoko MVP costaud

Comme en 2022, Vitalis Chikoko a soulevé la Coupe de France et le titre de MVP dans la même soirée.

Battre Strasbourg en finale de Coupe de France et remporter le titre de MVP. La routine pour Vitalis Chikoko. En 2022, sous le maillot de l’Élan Béarnais, le pivot gaucher avait marché sur la raquette alsacienne.

Deux ans plus tard son influence a encore une fois été décisive. Particulièrement dans le denier acte où il aura fermé l’accès au cercle et ramassé les miettes de l’autre côté du terrain. Une partition guère spectaculaire mais redoutablement efficace : 20 points dont 10 dans le dernier acte, 7 rebonds, 3 passes décisives et 3 contres.

Celui qui s’amusait de n’avoir remporté que deux championnats au Zimbabwe possède désormais deux Coupes de France et deux trophées de MVP à son palmarès. Son fils dans les bras, il est allé fêter le titre avec les supporters amassés derrière le panier. "Notre défense était incroyable. Nous savions exactement sur quel joueur il fallait nous concentrer. J’ai pensé au fait que j’avais gagné au même endroit contre la même équipe il y a deux ans. Mais je ne voulais pas me porter malheur. J’étais nerveux mais concentré."

Après 8 ans en France dans une troisième équipe, il a porté la JDA sur ses larges épaules. Un point de chute qui a suivi la relégation de Pau-Orthez au printemps dernier, sans y rencontrer le succès qu’il escomptait. "La saison a été difficile. Nous savions tous qu’une victoire ce soir pouvait sauver notre saison." Alors que les playoffs ne sont plus à l’ordre du jour, la Coupe est bien plus qu’un lot de consolation. Et le géant se voit bien renouveler l’expérience rapidement. "J’en ai deux désormais et j’espère bien revenir l’an prochain."